Les problèmes les plus courants de la mère et du poulain juste après le poulinage.


Jument

Non délivrance
Veiller à ce que la délivrance soit complète (en forme de Y dysymétrique) A régler rapidement dans les heures qui suivent le poulinage.
Souvent suite d’une délivrance tardive ou incomplète et peut être associée à une fourbure. A surveiller les pertes qui ne doivent pas devenir purulentes.

Agalactie (manque de lait)
Le développement mammaire dépend de l’action coordonnée de plusieures hormones : prolactine, œstrogènes, progestagènes, stéroïdes, insuline, hormone de croissance et thyroïdiennes. La lactation peut-être stimulée dans les 15 derniers jours du poulinage pour une jument connue pour ce problème par injection de métoclopramide.

Mammite
Chaleur, douleur et gonflement de la mammelle. Traitement antibotique local et général, douches, compresses d’eau chaude, traites fréquentes. Abcédation possible.

Eclampsie (fièvre de lait)
Causée par une hypocalcémie. Caractérisée par une tachypnée, des difficultés au déplacement, des trémulations musculaires, des convulsions.

Poulain

Isoérythrolyse néonatal (ictère néonatal)
Affection rare. Hémolyse des globules rouges (érythrocytes) par l’absorption d’un colostrum contenant un anticorps contre un antigène érythrocytaire. Apparition des signes en général vers 24-48 h : léthargie, tachypnée, tachycardie, pâleur, hémoglobinurie (urines foncées, brunes), ictère et convulsions.

Share This

Follow Us