Contraception chez la chienne, en pratique…

–       Si vous voulez pouvoir la faire reproduire par la suite :

L’absence de contraception médicamenteuse et donc la surveillance accrue sont la seule méthode qui soit sans risque d’interférer avec la fertilité. Le port de culottes avec garniture peut  éviter les souillures mais elle n’évite ni l’attirance des mâles ni les saillies non désirées, la vigilance est alors de mise pour veiller au respect de l’abstinence !

Pour supprimer transitoirement les chaleurs, il existe des implants, des injections et des pilules contraceptives. La pose d’implant tous les 6 mois (Suprélorin®) est envisageable hors AMM* avec de grande chance de réversibilité. Les injections hormonales semestrielles ou la « pilule » présentent quand à elles des risques significatifs d’infection utérine. Elles augmentent le risque de diabète sucré et elles sont contre-indiquées en cas de tumeur mammaires. Elles sont déconseillées.

–       Si vous ne voulez pas la faire reproduire :

La stérilisation chirurgicale (ablation des ovaires) est définitive. Il s’agit d’une ovariectomie. Elle offre plusieurs avantages :

–       aucune infection utérine ultérieure n’est alors possible.

–       aucune lactation nerveuse n’est plus observée.

–       Le risque de tumeur mammaire diminue  de 200 fois si on intervient avant les 1ères chaleurs vers 6 mois, il y a 12,5 fois moins de risques entre les premières et deuxièmes chaleurs et 3,8 fois moins de risques entre les deuxièmes et troisièmes chaleurs. Ensuite, l’impact est nul sauf sur le risque d’apparition de tumeurs bénignes qui est plus faible.

Quelles sont les risques et inconvénients de la stérilisation chirurgicale ?

Les risques :

Aucune intervention chirurgicale n’est dénuée de risque mais la consultation préopératoire et l’anesthésie raisonnée permettent de le réduire.

Les inconvénients possibles mais rares :

a) L’incontinence urinaire :

L’incontinence urinaire est une complication RARE : 2 à 10 % mais c’est la plus fréquente. L’incontinence résulte d’un défaut de fonction du sphincter lisse de la vessie lié au défaut d’œstrogènes circulants et à l’augmentation de l’hormone GnRH d’où une incompétence sphinctérienne. Ce risque reste très faible chez les petites races (<2%), il concerne principalement les chiennes de plus de 20 kg avec un risque de 10 % environ.  Les Dobermans et les Boxers sont les races les plus souvent concernées, il est conseillé de stériliser ces races avant 7 mois pour diminuer de moitié le risque.

Les traitements de l’incontinence offrent de bons résultats.

 

b) La prise de poids n’est pas une fatalité !

La stérilisation diminue les besoins métaboliques, elle entrainerait une altération du niveau de satiété et une diminution de l’activité physique.
Il est possible (et recommandé !) d’adapter les apports alimentaires en proposant un aliment industriel moins calorique type allégé et de qualité pour rassasier votre chienne.

 c) Modification du comportement ?

Les agressions intra-spécifiques, les fugues et les accidents de la voie publique seraient moins fréquents.

Contre-indications  de la stérilisation précoce avant les premières chaleurs : vaginite (pertes vulvaires chroniques transparentes à jaunâtres) et toute contre-indication à l’anesthésie générale.

En pratique :

– Quand votre chienne atteint ses 6 mois ou dans le mois qui précède la date présumée des chaleurs (au moins 4 mois après les dernières)

– Prenez rendez-vous 1 semaine à l’avance environ

– Amenez-la le matin, propre après une promenade d’aisance et un jeûne de 8 heures

– Après un examen clinique complet et si possible un bilan sanguin pré-chirurgical, votre chienne sera ovariectomisée.

– A son retour à la maison, vous pourrez lui proposer un petit repas appétant, elle peut être « fatiguée » pendant 2 jours et monter un appétit capricieux, il convient alors de lui proposer un aliment de «  convalescence » appétant

– Deux à trois  jours après, lors du contrôle de pansement,  puis au retrait des fils, vous pourrez poser toutes les questions qui vous préoccupent. Nous vous conseillerons pour son alimentation.