Contraception chez le chat, en pratique…

–       Vous voulez pouvoir le faire reproduire ensuite :

L’absence de contraception médicamenteuse est la seule façon d’être sûr de ne pas interférer avec la fertilité avec tous les désagréments (odeurs, saletés, vocalises et blessures lors de bagarres possibles).

Pour induire une infertilité transitoire, la pose de l’implant constitue la méthode la plus sûre mais elle se fait hors AMM.

 Dans l’état actuel des connaissances, la pose d’implant tous les 11 mois environ (Suprélorin®) est envisageable hors AMM* avec de grande chance de réversibilité. Attention, l’implant peut induire une excitation sexuelle temporaire (15 jours) mais fertile. De même, le délai d’effet peut aller jusqu’à 12 semaines pendant lesquels mâles et femelles doivent être séparés.

–       Vous ne voulez pas le faire reproduire :

La stérilisation chirurgicale est définitive, il s’agit d’une castration : ablation des testicules. Elle offre plusieurs avantages :

–       Suppression du marquage urinaire si la castration est réalisée précocement

–       Suppression du risque de fugue pour rechercher une partenaire et diminution du risque de bagarre et d’accident de la voie publique

 

Quelles en sont les risques et inconvénients de la stérilisation chirurgicale ?

Les risques :

Aucune intervention chirurgicale n’est dénuée de risque mais la consultation préopératoire et l’anesthésie raisonnée permettent de le réduire.

Les inconvénients et leur prévention :

a) La prise de poids n’est pas une fatalité !

La stérilisation diminue les besoins métaboliques, elle entrainerait une altération du niveau de satiété et une diminution de l’activité physique.
Il est possible (et recommandé !) d’adapter les apports alimentaires en proposant un aliment industriel moins calorique type aliment pour chat stérilisé . Vous pouvez aussi favoriser son activité en stimulant son instinct de chasse (cacher son alimentation dans toutes la maison, mettre ses croquettes dans un Pipolino® (qui ne délivre la pitance que si le chat s’active à le faire rouler) ou dans les anfractuosités de diverses objets (qui forcera votre animal à développer des trésors d’agilité pour les récupérer !)

 

b) stérilisation = facteur de risque  pour les cristaux urinaires et les bouchons urinaires à prévenir par l’alimentation et la prise de boisson !

Un chat boit naturellement peu, un chat qui mange exclusivement des croquettes ingurgite 2 fois moins d’eau qu’un chat qui mange un aliment humide.

Fontaine à eau et aliment mixte : croquettes+ boite/sachet fraîcheur spécial pour chat stérilisé constituent  une bonne prévention.

En effet, les aliments ciblés pour chats stérilisés sont allégés pour éviter la prise de poids (= autre facteur de risque de cystite) et donnent un pH urinaire neutre incompatible avec la formation de calcul, à condition que la prise de boisson soit suffisante…

En pratique :

– A partir de l’âge de 6 mois, prenez rendez-vous 1 semaine à l’avance environ

– Amenez-le le matin, propre après un jeûne de 8 heures

– Après un examen clinique complet et si possible un bilan sanguin pré-chirurgical, votre chat sera opéré : castration.

– les incisions scrotales n’étant pas recousues, il convient de remplacer la litière classique par du papier journal pendant quelques jours de façon à éviter la contamination des bourses, de même on recommande l’absence de sortie.

– A son retour à la maison, vous pourrez lui proposer un petit repas appétant, s’il est fatigué les premiers jours et montre un appétit capricieux, présentez-lui un aliment « convalescence » appétant et évitez les sorties.

– Deux à trois jours après, un contrôle des cicatrices est réalisé par le vétérinaire, il vous conseillera sur l’alimentation pour chat stérilisé à adopter.

– Introduisez ensuite progressivement sur 10 jours l’aliment pour chat stérilisé.