Comportement, éducation du chien : testez vos connaissances sur l’importance d’une hiérarchie familiale claire !

Que vous veniez d’adopter un chiot ou que vous ayez un chien depuis longtemps, testez vos connaissances sur le monde social du chien, sur son comportement et sur son éducation :

Le chien est un animal social dans le sens où, dans la nature, il est incapable de vivre seul.

A l’état sauvage, le chien vivait dans une meute très hierarchisée. La hiérarchisation s’instaure très tôt dans la vie du chiot, elle est d’abord alimentaire puis l’insertion hiérarchique se réalise à la puberté.

Désormais, sa meute, c’est votre famille et, contrairement au idées recues, votre chien sera plus heureux avec un statut clair de dominé plutôt que si vous lui laissez quelque prérogative de dominant.

Un chien dominé vit en moyenne 2 ans de plus qu’un chien dominant !

Les bonnes habitudes sont à prendre dès le plus jeune âge mais l’éducation passant par la répétition, patience !

Idéalement, les bonnes pratiques doivent être acquises à la puberté mais il n’est jamais trop tard pour bien faire !

Quelles sont les prérogatives de dominant ?

       l’accès prioritaire à la nourriture : le dominant mange en premier et/ou lentement et publiquement.

       l’accès prioritaire aux espaces : le dominant décide de qui va où.

       l’initiative des contacts : le dominant impose les caresses, les jeux au moment où il le décide.

       sa sexualité est publique : le dominant chevauche les personnes ou des objets publiquement.

Où dort votre chien ?

  1. dans votre chambre ou celle de vos enfants
  2. derrière la porte de votre chambre ou celle de vos enfants, dans l’entrée, le couloir, sous l’escalier
  3. dans une pièce en périphérie de la maison : cuisine, buanderie…

A faire (progressivement ou d’emblée) : faire dormir votre chien dans un panier douillet en périphérie de votre habitation

 Les réponses a et b correspondent à l’attribution d’une prérogative de dominant à votre chien.

De plus, dormir dans la chambre expose aussi à un hyperattachement secondaire dans lequel votre absence constitue une source d’angoisse pour votre chien.

Votre chien tente t’il de vous suivre partout ?

  1. non, il est capable de rester tranquille, seul dans une pièce même en presence d’un de ses maîtres dans la maison
  2. oui, il reste collé à l’un de ses maîtres dès qu’il est présent dans la maison
  3. Oui, il a besoin de suivre du regard les faits et gestes de l’un de ses maîtres dès qu’il est présent dans la maison

La réponse a est un signe de bonne stabilité affective et hiérarchique de votre chien.

La réponse b constitue un signe d’hyperattachement à l’un de ses maîtres, ce dernier comme les autres membres de la famille doivent repousser ses assauts affectifs quitte à retourner le chercher au panier dès que le maître l’aura décidé. Ainsi, l’absence du (des) propriétaire(s) ne sera plus vécue comme anxiogène.

La réponse c correspond à l’attribution d’une prérogative de dominant à votre chien : il vous surveille ! 

Pour y remédier, instaurez le jeu des 3 minutes !

Pour lui interdire un contrôle à distance, il doit apprendre à rester en dehors de tout contact visuel : au moment où votre chien veut vous suivre, renvoyez le au panier et mettez vous hors de son champs de vision, encouragez le par la voix à rester au panier. Il ne doit pas reprendre contact, même visuel pendant 3 mn.

Quand et comment mange votre chien ?

  1. avec vous pendant vos repas
  2. avant vous, mais il laisse une partie de sa nourriture qu’il ramène devant vous pendant vos repas pour manger avec vous
  3. après vous

A faire : nourrissez votre chien loin de vos repas de préférence après, laissez le manger seul pendant 30 mn et retirez sa gamelle ensuite qu’il ait ou non terminé.

 

Si vous avez l’habitude de partager vos repas avec lui et que vous y prenez plaisir, instaurez le jeu de la ligne rouge !

– appliquez un ruban de chantier rouge au sol  à 2 m de votre table de repas, comme ligne que votre chien ne doit pas dépasser,

– renvoyez le derrière dès qu’il s’approche de vous pour quémander

– à la fin de votre repas, mettez dans sa gamelle ce que vous avez l’habitude de lui réserver (tartine, morceau de fromage…)

Les réponses a et b correspondant à l’attribution d’une prérogative de dominant à votre chien : le dominant mange lentement et publiquement.

 

Qui prend l’initiative des contacts ?

  1. votre chien vous saute dessus dès qu’il vous voit et vous répondez par des caresses
  2. votre chien vient vous chercher et sait vous faire comprendre s’il veut des calins en se frottant à vous, s’il veut sortir en prenant votre main dans sa gueule pour vous conduire devant la porte ou s’il veut jouer en vous amenant son jouet préféré.
  3. Vous l’appelez quand vous êtes disposé à jouer avec lui, à le caresser ou à le sortir

A faire : repoussez votre chien à son panier par un ordre bref ( à ta place ! ) quand il vous saute dessus à votre retour et appelez le amicalement dès que vous êtes disponible pour vous occuper de lui !

Les réponses a et b correspondant à l’attribution d’une prérogative de dominant à votre chien. Le dominant décide du moment des contacts et du type de contact.

La réponse a l’expose à l’hyperattachement secondaire dans lequel votre absence constitue une source d’angoisse pour votre chien.

Votre chien essaie t’il de s’interposer dans vos embrassades familiales ?

  1. non, il peut être content ou il y est indifferent
  2. oui, il aboie et saute sur nous jusqu’à ce qu'(on fasse attention à lui

La réponse a est un signe de stabilité affective et hiérarchique.

La réponse b est un signe de sociopathie. Pour lui faire comprendre qu’il ne peut intervenir dans les contacts entre humains que s’il y est invité, instaurer le jeu des embrassades :

Faire des embrassades spectaculaires, quand votre chien arrive, faire une coalition physique dos au mur (pour qu’il ne se glisse pas derrière vous) et avancez, épaule contre épaule pour le repousser à son panier en le regardant sur la ligne du dos.

Quelle attitude adopter si votre chien exprime sa sexualité par des chevauchements de personnes ou d’objets ?

       ne pas le regarder

       sortir de la pièce

       éventuellement même le faire assister à vos ébats amoureux car seul le dominant a droit a l’expression publique de sa sexualité !

Pourquoi établir une hiérarchie claire dans votre famille est important ?

Si votre chien  présente au moins une prérogative de dominant, il peut devenir sociopathe s’il présente au moins 2 des symptômes  suivants :

       Augmentation des prises de nourriture en présence d’un membre de la famille

       Émission de crottes bien moulées ou d’urines bien en evidence dans la maison

       chevauchements sur les chose ou les personnes

       destructions des objets aux issues, portes et fenêtres

       lactation nerveuse pour les femelles

       agressions hiérarchiques, par irritation et territoriales

       agressions sur les enfants

       appropriation des enfants.

Sociopathie ne signifie pas chien agressif mais 1/3 des sociopathes sont agressifs.

La moitié des blessures graves chez l’enfant sont infligées par des chiens de moins de 10 kg. Ces morsures graves surviennent souvent suite à l’agression par irritation du chien devant l’enfant qui peine à partager son goûter avec son chien.

Pour résumer, la vie avec votre chien sera d’autant plus facile que vous ne lui attribuerez aucune prérogative de dominant.

C’est vous qui mangez en premier, qui prenez l’initiative des contacts, qui décidez de l’accès à l’espace…

Patience pour mettre les bonnes habitudes en place si vous avez un chiot, le tout doit être acquis à la puberté !

N’hésitez pas à vous faire aider par votre vétérinaire qui pourra prescrire à votre chien des médicaments facilitant les nouveaux apprentissages surtout si votre chien est adulte.

A la clinique 38,5, les consultations ciblées sur le comportement sont assurées par le Docteur Désirotte.
Dans ce cas, on ne changera pas tout radicalement, on s’attachera aux symptômes qui posent souci.