Bien vermifuger votre cheval

Suite à l’apparition des résistances aux molécules antiparasitaires dans certains pays et aux études récentes, certaines évidences ressortent :

 

Idées à bannir

– vermifuger systématiquement 4 fois par an

– changer de molécule

 

Les grandes règles

Jument :

1 semaine avant la mise bas et/ou à la mise à l’herbe – ivermectine ou moxidectine

Poulain :

tous les 2-3 mois – fenbendazole ou pyrantel

6 mois – coproscopie et selon le parasite ivermectine ou moxidectine (strongles) ou bien fenbendazole ou pyrantel (ascaris) pour éviter les résistances

Yearling et 2 ans :

mise au pré et tous les 3-4 mois – ivermectine ou moxidectine

début d’hiver, après les premiers froids – duo ivermectine et praziquantel

Adultes :

au printemps coproscopie et vermifuge selon résultat

ou vermifuge ivermectine ou moxidectine à la mise à l’herbe et coproscopie 3 (ivermectine) ou 4 (moxidectine) mois après

début d’hiver, après les premiers froids – duo ivermectine ou moxidectine et praziquantel

Mesures hygiéniques

plus au moins faciles à mettre en œuvre : ramassage de crottins (particulièrement en cas de paddocks utilisés par de nombreux chevaux), rotation des pâtures, chaulage, …

 

Coproscopie

Réalisable à la clinique, résultats en 1 à 3 jours, coût 12,50 € HT (tarif 2015)

Prélever des crottins frais, si possible juste après émission, garder au frais à l’abri de l’air (sac ou gant fermé après avoir chassé l’air), amener le prélèvement le plus rapidement possible