Sida du chat: Quelle prévention? Comment vivre avec un chat séropositif?

Le virus de l’immunodéficience féline (FIV) est un lentivirus, tout comme le HIV chez l’homme.

AUCUNE TRANSMISSION DU CHAT À L’HOMME N’EST POSSIBLE, ET VICE VERSA.

L’infection évolue en 3 stades:

Primo-infection (phase aigue) se présentant par des symptômes non spécifiques: perte d’appétit, fièvre, parfois signes digestifs, cutanés ou occulaires.

Phase asymptomatique (sans symptômes) pouvant durer plusieurs années.

Phase terminale durant laquelle l’immunodépression engendre des infections opportunistes ou des tumeurs.

16% des chats français sont atteints; ce pourcentage est stable depuis quelques années.

Les facteurs de risque sont l’âge, le sexe (les mâles sont 2,6 fois plus atteints) et le mode de vie (risque proportionnel à l’exposition aux bagarres).

Dans une population de chats malades, la prévalence est de 40%.

Les chats se contaminent par morsure ou plaie de combat. Or, les chats se battent essentiellement pour défendre leur territoire et pour être l’élu(e) de leur partenaire sexuel. La meilleur prévention réside donc dans la stérilisation précoce.

En France, à ce jour, aucun vaccin n’existe contre cette maladie.

Que faire si votre chat est séropositif?

L’interprétation du test est à corréler à la situation du dépistage:

– si votre chat est jeune, en pleine forme, que ses parents sont connus et sains, il convient de confirmer le résultat par un autre test rapide ou de faire un dépistage PCR car le premier test réalisé peut être un faux positif.

– si votre chat est malade et exposé aux facteurs de risque, le test rapide peut être confirmé par un autre test ultérieur mais la probabilité d’infection est forte.

Attention, les faux négatifs existent aussi!

– en début d’infection car 4 à 8 semaines sont nécessaire à la séroconversion

– en phase aigue ou terminale

Dans ces cas, la PCR est positive.

Votre chat malade doit dans un premier temps être soigné pour l’affection en cours.

Quelle surveillance d’un chat séropositif?

Des précautions sont nécessaires 

-diminuer l’exposition aux infections en évitant les sorties en extérieur; c’est aussi le meilleur moyen pour protéger les chats du quartier de la contamination

-surveiller le poids par la pesée tous les 15 jours

-soigner précocément chaque infection secondaire

-réaliser 2 visites vétérinaires annuelles avec une attention particulière portée aux dents, à la cavité buccale, aux ganglions, aux reins, à la peau et aux yeux.

Des épisodes de gingivo-stomatites sont constatés dans plus d’un cas sur 2, mais le chat FIV séropositif peut aussi être atteint de rhinite chronique, d’uvéite, de glomérulonéphrite et plus rarement de tumeurs, de maladies cutanées ou d’atteinte neurologique.

 Faut-il vacciner un chat séropositif?

Il est recommandé de ne vacciner que les chats asymptomatiques, stabilisés et exposés à un fort risque.

Quels traitements pour un chat séropositif?

-Traitement des maladies qui découlent de l’infection ou de l’immunodépression

-Mise en place d’une thérapie antivirale

-En France, l’interféron oméga félin (Virbagen Oméga Félin) est disponible mais onéreux pour les chats infectés, symptomatiques, à un stade non terminal, à raison de 3 cycles de 5 jours consécutifs d’injections par voie sous cutanée à JO, J14 et J60. Ce traitement permet de réduire les signes cliniques, d’améliorer la qualité de vie, sans pour autant augmenter la survie.

L’infection par le FIV chez un chat infecté induit une modification importante des capacités du système immunitaire qui aboutit à une immunodépression grave pouvant entraîner la mort.

Ces atteintes sont toutefois tardives et la prise en charge rapide de toute infection permet de retarder l’évolution de la maladie.